L a

l o c a t i o n

d e p u i s

1 9 5 4

Menu Fermer
Une question ? 02 46 65 54 52

Ce qui attend le monde automobile en 2018

Publié le 21/05/2019

Ce qui attend le monde automobile en 2018

En ce début de nouvelle année, il est de rigueur de faire le point sur ce que nous réserve l’année 2018.
Le gouvernement nous l’a annoncé en fin d’année, de nombreuses mesures seront mises en place.

  • Le remaniement du contrôle technique : il sera effectif à partir de mai 2018. Nous en avions parlé dans un article il y a quelques mois (lire l’article). Le nouveau contrôle technique sera plus cher et plus restrictif.
  • La hausse de prix des carburants est plus particulièrement celui du gazole.
  • La hausse du prix des PV: Depuis le 1er janvier 2018 ce sont les mairies qui fixe le prix de l’amende de stationnement. L’amende était fixée à 17€, certaines mairies avaient déjà annoncé la couleur en fin d’année, le prix d’un mauvais stationnement pourrait coûter 2 à 3 fois plus cher.
  • Révision du bonus-malus : les points de bonus-malus sera revu en 2018 pour l’achat d’un véhicule neuf.
  • Une nouvelle prime à la casse: Une prime de 1 000€ est accordé à ceux qui mettent à la casse une voiture essence d’avant 1997 ou une voiture diesel d’avant 2001. Pour bénéficier de cette prime à la casse il vous faudra investir dans un véhicule qui rejette moins de 130g/km de CO2, neuf ou d’occasion (vignette Crit’air 0, 1, 2).
  • La création d ‘un vignette automobile pour financer l’entretien des routes. La ministre des transport Élisabeth Borne a missionné des experts pour analyser l’état des routes et travailler sur des solutions de financement pour leur entretien. La mise en place d’une vignette est en réflexion, celle-ci permettrait de récupérer entre 3 et 5 milliards d’euros par an. Le coût de cette vignette serait établi entre 75 et 125€ par véhicule. D’autres sources de financement sont cependant aussi étudiés. Comme l’augmentation de la taxe de l’essence, facturer au km la circulation des camions et des voitures, etc.
  • Déductibilité de la TVA sur l’essence pour les entreprises: Un décret paru au journal officiel vient d’annoncer l’entrée en vigueur des nouveaux taux de déductibilité de la TVA sur l’essence. L’objectif est d’aligner la déduction déjà possible sur le gazole à celle de l’essence. Il sera plus facile pour les entreprises de s’équiper d’un VP ou d’un VUL. Dès 2018, il sera possible de déduire 20% de cette taxe et un plus chaque année jusqu’à 2022. Les début de la privatisation des voitures radars banalisées. Les véhicules banalisées seront piloté dés le 1er janvier par une société privé et non plus par les forces de l’ordre. Cette société sera rémunéré au forfait et non aux PV distribués.
  • 80km/h sur les départementales ? C’est à l’occasion du conseil national de la sécurité routière qui aura lieu en janvier que le gouvernement pourrai annoncer une baisse de la limitation de vitesse sur les départementales.
  • La TVS change de barème : La période d’imposition sera l’année civile. La TVS due pour la période du 1er octobre au 31 décembre 2016 et pour la période du 1er janvier au 31 décembre 2017 sera à déclarer dans la déclaration de TVA déposé en janvier 2018. Ce n’est pas tout, le gouvernement prévoit également une hausse du barème pour les véhicules taxés en fonction des émissions de CO2. La hausse sera surtout perceptible pour les véhicules les plu polluants. L’article prévoit également un aménagement de la composante « air » de la TVS. Cette composante instaurée depuis le 1er octobre 2013 dépend du carburant utilisé ainsi que de l’année de première mise en circulation du véhicule.

Sources : Journal AutoOuest FranceLe ParisienTurboCaradisiac

mi, risus mattis id ante. tempus ut Aliquam et, elit. id suscipit