L a

l o c a t i o n

d e p u i s

1 9 6 4

Menu Fermer
Une question ? 02 46 65 54 52
Espace pro

USA & droit de douane : « graves conséquences » et unanimité

Publié le 17/11/2018

USA & droit de douane : « graves conséquences » et unanimité

De « graves conséquences » annoncées par l’ACEA

L’association des constructeurs européens d’automobile a alerté lundi dernier les États-Unis sur les « graves conséquences » d’une éventuelle hausse des droits de douane.

Cette mise en garde est intervenu suite à l’annonce d’une enquête sur les importations des véhicules. Le président des États-Unis Donald Trump a en effet évoqué la semaine dernière qu’il serait bon de remonter les barrières douanières sur les véhicules importés aux USA .

DE 2,5% aujourd’hui ‘hui, les droits de douane pourraient s’élever à 25% demain.

L’annonce a suscité de vives réactions en Europe notamment au sein de l’ACEA. Le secrétaire général Erik Jonnaert a fait savoir que « toute mesure restreignant le commerce dans le secteur automobile aura de graves conséquences négatives pas seulement sur l’UE, mais aussi sur les États-Unis et sur l’économie mondiale. ».

L’ ACEA a également indiqué que le commerce automobile entre l’UE et les États-Unis représente 10% du commerce entre ces 2 blocs.

L’association des constructeurs européens d’automobile défends les intérêts des constructeurs automobiles au niveau européen. Elle regroupe 15 fabricants de véhicules présents sur le territoire.

Le président américain fait l’unanimité contre lui

Suite à l’annonce de l’enquête sur les conséquences des importations d’automobile « sur le sécurité nationale », l’Europe n’est pas la seule chez qui celle-ci à susciter un certain agacement.

L’association Auto Alliance, qui représente les intérêts d’une majorité de constructeurs qui officient sur le territoire américain et l’association des concessionnaires américains Nada se sont positionné de la même manière.

L’association Auto Alliance a indiqué dans un communiqué : « Nous exhortons l’Administration à soutenir les politiques qui éliminent les obstacles aux libres échanges et nous continuerons à travailler avec eux et à fournir des contributions pour atteindre cet objectif ».

L’association des concessionnaires américains Nada a quant à elle expliqué que « des droits de douane sur les véhicules importés et les pièces équivalentes à une taxe pour les consommateurs, et nous nous inquiétons du fait que cela entraînera une hausse des prix et un appauvrissement du choix pour nos clients. »

source : Le Point  

l’argus

ut elit. felis Donec id, Curabitur odio Phasellus velit, consectetur