L a

l o c a t i o n

d e p u i s

1 9 6 4

Menu Fermer
Une question ? 02 46 65 54 52
Espace pro

Passage à 80km/h : une mise en place mitigée

Publié le 19/12/2018

Changement au 1er juillet 2018

Depuis le 1er juillet 2018, la limitation à 80km/h sur les routes secondaires non séparées par un muret ou une glissière de sécurité est en place. La nouvelle réglementation ne fait pas l’unanimité auprès des automobilistes.

400 000 km de routes nationales et départementales sont concernées par ce changement de limitation de vitesse. Les différents départements concernés s’alarment sur le prix de remplacement des panneaux de signalisation. Le coût de ce changement, pris en charge par l’état, est estimé à 9 millons d’euros.

Si baisser la vitesse sur ces axes permettrait de sauver 350 400 vies, cette mesure ne fait pas l’unanimité chez les conducteurs qui voit la durée de leur trajet s’allonger. Diminuer de 10km/h la vitesse augmenterait le temps de trajet de 50 secondes pour un trajet de 10km et 2 min pour un trajet de 25 km. Mais celle-ci diminuerait de 30% des émissions de polluant. Selon ECOART, une entreprise spécialisée qui aide les entreprises à être plus respectueuse de l’environnement, une réduction significative des émissions de CO2 représente une économie d’environ 600 000 allers-retours Paris – New York en avion, soit environ 1 million de tonnes en moins.

Une mise en place tout en douceur

Cette mesure impopulaire bénéficie d’une mise en place tout en douceur. Les automobilistes dépassant la nouvelle limitation à 80km/h ne se voient pas verbaliser mais se remettre en prospectus. Les forces de l’ordre ont pour directives de faire de la prévention plutôt que de verbaliser. Attention toutefois à ne pas trop en profiter car les automobilistes qui dépasseront la limitation au-delà d’un seuil de tolérance se verront verbaliser d’une amende de 68€ et retirai 1 point sur leur permis.

Même si cette transition se veut être faite dans la douceur, les opposants aux 80km/h considèrent comme dangereuse cette uniformisation de la vitesse maximale autorisée car selon eux le différentiel de 10km/h avec les poids lourds permettrait de les dépasser plus facilement et plus sûrement.

dapibus ipsum fringilla tempus nec Phasellus ut Aliquam sem, sed