L a

l o c a t i o n

d e p u i s

1 9 5 4

Menu Fermer
Une question ? 02 31 75 22 15

Zoom sur … Les véhicules électriques

Publié le 21/11/2019

 

Zoom sur … Les véhicules électriques

 

Tout d’abord il est important de ne pas confondre véhicule électrique et véhicule hybride. La ou la voiture électrique comptera uniquement sur un moteur fonctionnant à l’électricité stockée dans des batteries, la voiture hybride pourra se soulager grâce à un moteur thermique.

Que vous souhaitiez une petite citadine électrique pour vos déplacements quotidien, une sportive pour vous amuser le week-end ou encore une routière pour vos grands déplacements, les constructeurs automobiles ont presque tous développé des solutions électriques suite à l’arrivée de la Toyota Prius (hybride) dans les années 90.

Depuis, presque tous les constructeurs ont un véhicule électrique ou hybride dans leur gamme. Des marques de véhicules 100% électriques sont même apparues : Tesla en est le porte drapeau.

Ce secteur étant en pleine expansion tous les constructeurs automobiles ont parlé du développement de leur gamme hybride/électrique avec l’arrivée de nouveaux modèles ou encore de la transformation de modèles déjà ancrés (par exemple la BMW Série 3 déclinée en version hybride, la création de la marque BMW i uniquement dédiée aux voitures électriques etc.)

Pour effectuer votre choix, la variante la plus importante à prendre en compte lors de l’achat d’un véhicule électrique est son autonomie mais aussi son temps de recharge avec la fourniture ou non du matériel nécessaire a rechargement (cable de recharge rapide etc).

Si beaucoup de véhicules, voir tous peuvent se recharger sur une prise domestique classique (comptez en moyenne 8h de recharge), il vous faudra passer à la caisse si vous souhaitez recharger votre véhicule plus rapidement, grâce à l’installation d’une borne de recharge rapide qui peuvent réduire le temps de rechargement à environ 30 minutes pour 80% de batterie. On trouve désormais facilement des bornes de recharge rapide dans les grandes surfaces ou encore sur les aires d’autoroutes, en libre service.

Question autonomie, à moins d’investir de grosses sommes n’espérez pas avoir une autonomie supérieure à 200 kilomètres en utilisation réelle pour une voiture électrique classique, selon le modèle. Certaines voitures proposent en option (entre 3.000 et 4.000 euros de plus) un prolongateur d’autonomie (c’est un petit moteur thermique) donnant environ 100 kilomètres d’autonomie supplémentaires.

Les constructeurs investissent de grande sommes dans la recherche et développement de ces véhicules, ce qui permet chaque année d’avoir des modèles de plus en plus performants mais qui coûtent cher à l’achat, en moyenne 25.000-30.000 euros en neuf sans compter la déduction du bonus écologique.

Si vous choisissez un modèle haut de gamme tel qu’une Tesla model S 100d à plus de 100.000 euros l’unité vous pourrez espérer parcourir environ 450-500 kilomètres avant de devoir recharger. Cependant, le tarif très élitiste des modèles les plus performants ne contribue pas à la démocratisation de cette motorisation écologique.

L’État, mais aussi les municipalités s’emploient à rendre l’achat d’un véhicule électrique plus attractif via le déploiement de nombreuses bornes de recharge dans les villes ou encore grâce au système de bonus/malus écologique permettant à l’acheteur d’un véhicule électrique de bénéficier d’une réduction maximale de 6.000 euros.

Si le coût à l’achat est largement supérieure à un véhicule classique, le rapport de force s’inverse lorsqu’il s’agit du coût à l’usage. Un véhicule électrique demandera beaucoup moins d’entretien puisqu’il n’y aura pas de vidange, courroie de distribution ou autre. On estime que les coûts d’entretien sont réduits d’environ 25% par rapport à un véhicule thermique classique. Seule une visite de contrôle des batteries chez le concessionnaire sera nécessaire tous les ans et évidemment le remplacement des pneus, essuies glaces etc.

De plus , le plein d’une voiture électrique coûtera entre 2 et 4 euros selon l’autonomie et l’heure de recharge (heure creuse ou non), la ou une voiture thermique coûtera entre 10 et 15 euros (pour 200 kilomètres). Cela sans compter les bornes de recharge rapides qui fleurissent un peu partout et qui sont majoritairement en libre accès, donc gratuites. 

Le coût à l’usage est donc largement inférieur à celui d’un véhicule thermique pour la même distance.

A Paris et d’autres grandes villes lors des pics de pollution certains véhicules ont l’interdiction de circuler. La voiture électrique offre la garantie de pouvoir circuler librement tout au long de l’année puisque ne rejetant aucune forme de pollution.

Si le véhicule électrique présente de nombreux avantages d’un point de vue écologique et économique (à l’usage) il revêt également des inconvénients : autonomie et coût à l’achat en tête.

Sources: Automobile Propre , Automobile Propre , Que choisir , Reatif Pro