L a

l o c a t i o n

d e p u i s

1 9 5 4

Menu Fermer
Une question ? 02 46 65 54 52
Espace pro

Décryptage des différents types de voitures frigorifiques

Publié le 23/10/2021

Il existe de nombreux moyens de réfrigération pour les denrées alimentaires ou les marchandises nécessitant d’être maintenue au frais pendant le transport.

Selon la durée du trajet et les besoins, la voiture frigorifique ou isotherme pourra être exploitée, chacune ayant ses propres propriétés de maintien de la chaîne du froid.

Les nombreuses caractéristiques appliquées aux véhicules frigorifiques

Les camions frigorifiques servent plus particulièrement à transporter des marchandises périssables. Il y a notamment la viande ou le surgelé, mais aussi le domaine de la santé.

Afin de ne pas troubler la chaîne du froid, ces voitures frigorifiques vont maintenir une température idéale pendant toute la durée du transport.

Il est possible de trouver différents types de véhicules frigorifiques, dont « l’isotherme ». Celui-ci est composé d’une caisse isolée qui réduit considérablement les échanges de chaleur entre les parois.

Le véhicule « réfrigérant » est doté d’un dispositif qui permet d’ajuster la température.

Le véhicule frigorifique quant à lui, est le plus souvent utilisé grâce à sa praticité, disposant d’un mécanisme qui va générer du froid et sera idéal sur de longues distances.

Ce dernier peut être soit composé de « cellules intégrées », des panneaux isolants qui vont recouvrir toutes les parois de l’utilitaire, soit de « cellules rapportées » qui se fixeront directement sur le plancher ou le châssis.

Niveau volume de chargement, pour les véhicules entre 1,5 et 9 m3, le poids total en charge (ou PTC) peut aller jusqu’à 3,5 tonnes. Pour les camions entre 8 et 17 m3, le PTC va jusqu’à 7 tonnes. Concernant les poids lourds entre 26 et 50 m3, le PTC ira jusqu’à 26 tonnes.

Lorsque des utilitaires frigorifiques ne sont plus disponibles en location, il est possible d’avoir recours à des alternatives comme la caisse isotherme, qui sera très appréciée lors de petits trajets, pour des marchandises légères et peu encombrantes.

Il existe aussi la caisse réfrigérante, qui permet de produire du froid grâce à son groupe frigorifique intégré.

Enfin, une dernière option, la remorque frigorifique, qui aura un PTC situé entre 1,3 et 3,5 tonnes.

Le fonctionnement et les certifications liées aux voitures frigorifiques

Différentes fonctionnalités peuvent être présentes sur un véhicule frigorifique, selon la taille et les modèles proposés en location.

Certains possèdent une, voire deux portes latérales afin de faciliter l’accès aux marchandises, d’autres un plancher en aluminium qui assure le double de chargement. Pour les véhicules de plus de 20 m3, un hayon est généralement installé à l’arrière pour permettre de charger et décharger des marchandises volumineuses et/ou encombrantes.

Des espaces de rangement peuvent aussi être accessibles selon les besoins de l’activité exercée comme des étagères de stockage, un plancher antidérapant, une prise secteur, ou encore une bonde d’évacuation ou un éclairage LED.

Les cellules présentes sur les parois vont retenir la température à l’intérieur du véhicule. Elles sont aidées d’un groupe froid qui va contrôler la température lors du transport. Sur la route, ce groupe va utiliser l’énergie du moteur pour fonctionner. Autrement, ils peuvent la plupart du temps être branchés sur secteur via une prise électrique traditionnelle.

Les utilitaires frigorifiques seront donc plus adaptés pour les longs trajets, alors que les véhicules isothermes sont destinés à des trajets plus courts, pas plus de cent kilomètres.

Côté réglementation, les normes européennes sont très strictes. Les experts de la chaine du froid pour l’alimentation et la santé, Cemafroid doit donner un agrément, qui sera valable pendant douze années.

En plus d’un contrôle technique lambda, l’utilitaire frigorifique devra subir un contrôle sanitaire avant sa mise en circulation, puis au bout de six ans et neuf ans. Il devra par ailleurs être certifié FGAS ainsi qu’être conforme au programme PQS prévu par l’Organisation Mondiale de la Santé (ou OMS).

Enfin, pour garantir la conformité et la qualité des équipements, le véhicule devra obtenir le label européen Certicold.