L a

l o c a t i o n

d e p u i s

1 9 5 4

Menu Fermer
Une question ? 02 31 75 22 15

Découvrez pourquoi vous devriez passer votre contrôle technique avant mai 2018

Publié le 21/11/2019

 

Découvrez pourquoi vous devriez passer votre contrôle technique avant mai 2018

 

Le gouvernement à annoncer cet été une nouvelle réforme du contrôle technique, celui-ci devrait permettre à un véhicule potentiellement dangereux d’être mis hors de toute possibilité de nuire.
Ce renouvellement fait également suite au scandale du Dieselgate et la détection de logiciels trompeurs et s’inscrit dans un contexte d’amélioration de la sécurité des conducteurs et des passagers « en vertu duquel l’Union Européenne devrait se rapprocher de l’objectif « zéro décès » dans les transports routiers d’ici à 2050 ».

La réforme annoncée implique de nombreux changements qui impacteront les propriétaires de véhicules mais également les centres de contrôle et leurs équipes.
Découvrons maintenant pourquoi il est avantageux pour vous de passer votre contrôle technique avant mai 2018, date à laquelle la réforme sera mise en vigueur.

De 124 à 400 points de contrôle
Le nouveau contrôle technique prendra en compte 400 points de contrôle contre 124 actuellement. Parmi ceux-ci on compte 126 défauts critiques qui pourront entraîner une interdiction de circuler : pression insuffisante dans le système de freinage, dommage externe sur le circuit de freinage, fuite de liquide de frein, fuite d’air sur l’assistance de freinage, bocal trop sale pour laisser voir le niveau d’huile de frein, câblage électrique risquant de toucher des pièces chaudes ou en mouvement, profondeur des structures du pneu non conforme, etc.. L’intérieur et l’extérieur du véhicule seront passés au crible.

Délais de réparation et amendes
Si des défauts critiques sont identifiés sur votre véhicule, vous vous verrez remettre une petite vignette vous permettant de circuler pendant 24h soit le temps autorisé pour aller déposer votre véhicule chez un garagiste pour faire réparer ces gros défauts. Ces corrections devront faire l’objet d’une contre-visite afin de valider le bon état de votre véhicule.
Au-delà de ces 24h la voiture n’est plus utilisable légalement. Vous encourrez une amende de 135€.

Une augmentation des prix
L’augmentation du nombre de points de contrôle risque d’engendrer une hausse de prix, notamment à cause du temps passé sur le véhicule pour faire les vérifications mais également à cause des nouveaux équipements nécessaires à la réalisation de certains contrôles. De plus, les équipes des centres de contrôles devront se remettre à niveau. Jusqu’ici les contrôleurs n’avaient besoin que d’un CAP pour exercer leur métier, demain, ils auront besoin d’un Bac pro certifier de niveau 4. Cette réévaluation des compétences des contrôleurs vient de la directive européenne pour détecter les manquements. En améliorant les compétences des contrôleurs ont diminue le risque de laisser en circulation des véhicules dangereux.
Les centres de contrôles sont libres de pratiquer les tarifs qu’ils veulent, l’augmentation des équipements et du temps passé par véhicule engendrera à coup sûr une hausse des prix. Actuellement, le tarifs pratiqués pour un contrôle technique est d’environs 65€ selon les centres, demain ils pourront atteindre le double.

Pour un contrôle technique plus souple et moins cher
La mise en application de cette directive Européenne est prévu pour le 20 mai 2018. Cela laisse le temps à ceux qui doivent passer leur contrôle technique autour de cette date à le réaliser avant le 20 mai 2018 pour bénéficier d’un contrôle plus souple et mois cher.

Dans la lignée de cette nouvelle réglementation, le gouvernement Français prévoit une nouvelle prime à la casse qui a pour but de sortir de la circulation les vielles automobiles pour lutter contre la pollution.

 

Sources : Le dauphiné
Ouest France
News Autoplus
Le point